Un peu d'air

Publié le par ARNAUD LARAIE

J'aime beaucoup les samedis à Kaohsiung, non seulement en raison des cours de français à l'Alliance française, mais également pour la beauté de l'endroit. Donnant directement face à la mer, l'université est à flanc de montagne et n'est accessible qu'à l'aide d'une petite route sinueuse que l'air du grand large  vient rafraîchir de quelques degrés.

Voici donc la couleur du ciel à 17h, panorama que l'on peut apprécier en face de notre bureau.

 

De notre terrasse, nous pouvons également contempler le doux défilé de super-tankers en approche du port de Kaohsiung ou longeant le détroit de Taiwan.

Des allures de D-Day sur les plages normandes !!

 

En continuant sur cette petite route escarpée aux allures de Causse d'Aveyron (j'ai pris en même temps un poteau avec des écriture en chinois, pour lever le doute!)...

 

...et en dépassant l'université, il est possible d'atteindre des habitations et quelques petits restau' pour déguster une "Taiwan beer" face au rivage.

 

On y retrouve ces fameux temples lumineux et colorés.

 

 

 

Pour résumer, Kaohsiung c'est beaucoup d'urbanisation ( ci-dessous dans la partie droite) mais également ces petits coins reculés agréablement épargnés (partie gauche) puisqu'isolés par ce petit massif qui se dresse face à la mer.

 

 

...tellement isolés que l'on peut rencontrer des habitants d'un genre particulier qui s'invitent au sein du campus à quelques mètres des salles de cours (à la recherche de casse-croûte étudiants!):

 

En fait, cela ne surprend même plus les Taiwanais dont la seule arme tolérée dans ce cas (espèce protégée) est un bon lance-pierre!

Ci-dessous, un de mes apprenants débutants, le dénommé "Charming" :

 

Kaohsiung, c'est aussi cette grande rue remplie de boutiques d'informatique, aux abords de la gare centrale.

 

 

On y trouve tout le nécessaire en micro-informatique, chaque boutique étant spécialisée et ouverte tous les jours jusqu'à 22h.

 

 

Un peu d'air aussi, en prenant de l'atitude et en montant dans la plus haute tour de kaohsiung qui domine tout le port.

 

 

Petit zoom sur les toits, la première chose que l'on voit de Taiwan en arrivant par avion!

 

Enfin, j'aimerais que vous vous joignez à moi pour rendre hommage à tous ces pauvres petits vélos qui tentent de se faire une petite place dans ce monde de brutes, subissant chaque jour un peu plus une discrimination injuste face à l'oppression des méchants scooters... snif...snif!

 

Pourquoi tant de Haine ?!!!

 

 

 Les larmes du monde sont immuables. Pour chacun qui se met à pleurer, quelque part un autre s'arrête. Il en va de même du rire.
Samuel Beckett

Publié dans taiwanisons

Commenter cet article