Remerciements

Publié le par ARNAUD LARAIE

Remerciements

La première personne à remercier est Professeur WANG Pen-Ying, puisque c’est elle qui depuis deux ans a su encadrer le déroulement de cette recherche avec rigueur et souplesse. 

Je souhaiterais aussi remercier Mohamed EMBARKI qui a été mon premier enseignant de phonologie à l’université. Ce sont ces deux personnes qui ont réussi à me transmettre leur savoir et stimuler ma passion pour cette discipline. Cette recherche est l’un des grands évènements de ma vie, non seulement parce que c’est un défi qu’un chercheur se doit de relever, mais aussi parce que cela fera bientôt dix ans ans que j’ai découvert pour la première fois le monde chinois, et que je tente chaque jour depuis de mieux comprendre notre monde à travers cette culture plurimillénaire et son langage fascinant. Le caractère chinois est le seul écrit au monde à exprimer un concept et non la prononciation de ce concept, ce qui constitue selon moi le plus bel élément mais aussi le plus difficile à étudier dans la culture chinoise. Ainsi, la principale motivation de cette recherche était de progresser un peu plus dans l’aide apportée aux futurs apprenants étrangers de cette langue dans la familiarisation à son oral, et contribuer ainsi à la transmission de la connaissance de ce patrimoine humain.

J’aimerais aussi remercier mes amis taïwanais et chinois qui m’ont accompagné, et l’administration de Taïwan qui m’a permis d’accéder à cette opportunité unique au sein de l’Université Normale de Kaohsiung. Ici j’aimerais aussi exprimer ma reconnaissance envers l’ensemble du Master en enseignement du Chinois Langue Etrangère et sa directrice WANG Yu-Fang, ainsi que le précieux enseignement des professeurs FANG Li-Na, CHUNG Chen-Cheng, Cheng Hsiu-Jen et WU Ming-Long, et également les précieux conseils envers ce mémoire des membres du jury OU Shu-Chen et YEH Shih-Chi, tous mes camarades de la promotion 2010 et des promotions précédentes et suivantes, ma chère camarade d’apprentissage du chinois et compatriote Marion, ou encore Atiku comme tous les Taïwanais et Français qui ont participé aux expériences de cette recherche, c’est eux qui ont rendu ce mémoire possible. Enfin mes remerciements les plus personnels iront à ma femme et ma famille: Hsin-Yi, Merci pour ton support et de tes encouragements sur cette longue route, Papa et Maman, Merci pour toutes vos années consacrées à mon petit frère Adrien et moi, et puis tout là haut Mamie-Rose, Pépé Léon et Tata Chantal, tellement désolé de ne pas avoir eu assez de temps pour partager avec vous ce sentiment d’accomplissement, soyez sûrs que c’est vous qui m’apportez la force dans cette vie.

Ce mémoire est certainement la fin d’un cycle dans mon apprentissage du chinois, mais j’espère qu’il pourra être le point de départ d’un apprentissage pour d’autres.

Et puisque la Vie n’est que cycle et transmission,

savoir et enseignement n’y font pas exception. 

Arnaud LARAIE    le 10/05/2013

       

accès au mémoire de recherche (en chinois):

http://ir.lib.nknu.edu.tw/handle/987654321/19644?locale=en-US

https://zh.scribd.com/document/320049891/Arnaud-LARAIE-%E9%9B%B7%E9%A9%8A%E8%AB%BE-%E7%A2%A9%E5%A3%AB%E8%AB%96%E6%96%87A-Study-on-the-Similarity-Between-the-Chinese-Mandarin-Tones-and-Sounds-From-the-Environment

 

謝辭

            首先感謝是我的指導老師王本瑛,她從兩年多前到今天一直嚴格地卻又彈性管理本研究的進度。我也想感謝在大學時期首次選修語音學的任課法籍教授Mohamed Embarki。他們兩位都傾囊相授地提供我語音學上的豐富知識,也刺激我對於語音學的興趣。本研究可說是我人生的大事之一,不但是因為碩士論文是所有研究生必須要面對並克服,也是因為我大約十年前第一次到中國旅行,同時邂逅了這幾千年的文化與神秘的符號,至此之後我每天都對漢文化大開眼界。漢字是世界上唯一能夠表達意旨而不代表意符的符號,我認為這是華語文化中最美但最難學的項目。於是,本研究主要動力是進一步協助後來的外籍學習者,熟悉到華語的口語面孔,以接承人類文明最寶貴之語言系統。 

我也想感謝與我大陸朋友一樣熱情的台灣人,讓我在高雄師範大學得到獎學金並有這一個獨一無二的讀書機會。在此我想要向全華語所與王萸芳所長致敬、以及方麗娜老師、鍾鎮城老師、鄭琇仁老師與吳明隆老師在這兩年中的寶貴教學。另外我更要感謝我口試委員歐淑珍、葉詩綺對於本論文的寶貴建議、華語所99級全班同學和學長學弟姊妹、我親愛的同胞Marion、與我一起學習華語的外籍同學,以及Atiku與所有參與本研究實驗的受測者,因為有他們我的論文才得以完成。 

        最後,我把我最誠摯的感激留給我親愛的老婆與我家人:Patricia,謝謝你對我的包容,以及你這一路來的陪伴與鼓勵;爸媽,感謝你們為我和弟弟Adrien不計一切地付出自己的青春歲月;還有天上的阿嬷、阿公、Chantal阿姨,很遺憾你們來不及分享這份成就感,請相信因為你們,我人生有了更大的動力。

        本論文可能是我身為華語學習與研究者其中一個歷程的結束,但我希望也能成為引發其他華語學習或教學歷程的開始。

生命是一種循環與傳承,知識與教學亦不例外。    

 

LARAIE Arnaud 雷驊諾  2013/05/10

 

Résumé

L’enseignement du chinois  gagne en popularité sur chaque continent, et devient un sujet d’étude incontournable des centres d’apprentissage de langues étrangères et des universités. Avec les caractères chinois, les tons demeurent le principal obstacle  pour les apprenants tout au long de leur apprentissage, mais également pour les enseignants dans leurs propositions d’explications et de remèdes. Basée sur des expériences d’enseignement et d’apprentissage des langues étrangères, et sur le  principe universel d’apprentissage qui permet à l’Homme d’appréhender l’inconnu à partir du connu, cette étude a pour but de rechercher des phénomènes acoustiques dans l’environnement non-langagier quotidien des apprenants pour les comparer avec  phénomènes physiologiques similaires de la production des tons du chinois. Pour cela, des analyses acoustiques et des normalisations de hauteur de fréquence ont été menées pour comparer à la fois les fréquences des tons du chinois etdes sons de l’environnement. Ensuite, ces fréquences ont été utilisées comme stimuli pour réaliser des expériences de discrimination et de catégorisation auprès de 20 locuteurs natifs de chinois, 20 locuteurs de français ainsi que 20 apprenants français de chinois, afin de vérifier cette similarité acoustique au niveau perceptuel. Enfin, cette étude s’est appuyée sur la théorie des transferts lors de l’apprentissage pour expliquer comment ces résulats pourront éventuellement bénéficier aux enseignants et aux apprenants de chinois langue étrangère. Les résultats de cette étude sont les suivants : (1) Une similarité peut être observée entre le contour de la fréquence des tons du chinois et leurs équivalents dans les sons de l’environnement qui ont été extraits sur la base de mécanismes physiologiques similaires. (2) Cette similarité acoustique est particulièrement  prégnante pour les sujets et leur perception auditive lors de la phase de catégorisation, ce qui tend à montrer la prévalence du contour de fréquence du ton sur la hauteur et la la longueur. (3) Le demi-troisième ton et son équivalent environnemental sont accéptés par la plupart des sujets comme le troisième tonème du chinois.(4) Les sons quotidiens mécaniques maintenus, accélérés, ralentis et relâchés ainsi que leurs appellations tendent à constituer un moyen pertinent pour les débutants et apprenants de distinguer, catégoriser voire même mémoriser les 4 tons du chinois, par une vulgarisation de ces phénomènes complexes de changements de fréquence qui sont essentiels dans la phonologie du chinois.

 

Mots-clés :Tons du chinois, similarité, perception auditive, transferts, enseignement

 

摘要

 

華語教學正席捲整個世界的潮流,也成為各大學院校和語言中心熱門的學習科系。除學習漢字之外,學習者碰到最大的障礙就是聲調,且是教學者努力在其教學目標中提供適當的解釋方法和補救措施的難點。基於外語教學和學習語言的經驗,如何讓人類從已知到未知的一般學習過程,本研究的主旨是探討出學習者日常生活中環境的非語言聲音,與來自類似發音生理機制的華語聲調,有無聲學上與感知上的相似性。

為此,研究者進行聲學分析及基頻數據標準化,以對比華語聲調和環境聲音的基頻。其次,製作語言與非語言刺激後,研究者設計並進行聽辨與歸類實驗,請20位華語母語者、20位未學過華語法語母語者及20位學過華語的法語母語者參加聽辨與歸類實驗,以驗證這種感知層面上的聲學分析。最後,本研究借鑒學習遷移理論來解釋這項研究的結果,可能最終有利於教師和學習者的華語第二語言習得。

        本研究的結果如下:(1)研究者觀察到華語聲調曲線與研究者在能夠符合類似物理機制聲音中所抽取的基頻具有相似性。(2)以上相似性亦為歸類過程中明顯的知覺現象,此可凸顯出基聲調頻變化為主,而音高音長為輔。(3)大部分的參與者將半上聲與其相應環境聲音接受為華語第三聲。(4)以華語音韻學中必要又複雜的頻率變化現象的通俗化,這些屬於日常生活的持平、加速、減速、放鬆等機械聲音傾向於協助聽眾者與學習者來區分,歸類甚至於記住華語聲調。

 

關鍵詞:華語聲調、相似性、聽覺感知、遷移、教學。

 

Abstract

 

Mandarin instruction is gaining popularity on every continent, and has become an increasingly popular subject of study in teaching Chinese as a foreign language in learning centers and universities. With Chinese characters, the tones remain the major obstacle for learners in their whole learning process, but also for teachers in their attempt to provide appropriate explanation and remedy. Based on foreign language teaching and learning experiences, and on the universal learning process that enables humans to get the unknown from the known, this study aims at researching acoustic  phenomena in the learners daily environmental non-linguistic sounds to compare it with the similar physiological process in the enunciation of Mandarin Chinese tones. To do so, acoustic analysis and frequency pitch normalization are adopted to compare both Chinese tones and the fundamental frequencies of environmental sounds. Then, those frequencies were utilized as stimuli to conduct discrimination and categorization experiments on 20 native Mandarin speakers, 20 French speakers as well as 20 French learners of Chinese, to verify this acoustic analysis on the  perceptual level. Finally, this study draws on Learning Transfer Theory to explain how the results of this study could eventually benefit teachers and learners of Chinese in second language acquisition. The findings of the study are as follows: (1) A similarity can be noted between the frequency pitch contour of Mandarin tones and the corresponding sounds we elicited on the basis of the same physiological mechanisms. (2) This acoustic similarity is particularly present for the subjects in their auditory perception during thecategorization process, which tends to show the prevalence of Pitch contour versus tone height and length. (3) The half-third tone pitch contour and its corresponding environmental sound is accepted by most of the subjects as the Chinese third tone. (4) Daily mechanical maintained, accelerated, slowed, relaxed sounds and their common names tend to be a relevant way to help beginnersand learners to distinguish, categorize and potentially memorize the 4 Chinese tones by a vulgarization of these complex frequency changing phenomena that are essential in the Mandarin Chinese  phonology.

 

Keywords: Chinese tones, similarity, auditory perception, transfer, teaching

Commenter cet article