Le printemps sera chaud

Publié le par ARNAUD LARAIE

A vrai dire , il l'est déja, avec des températures ne redescendant pas sous les 30 degres, même la nuit... le sud taiwanais passe donc directement de l'hiver (relatif) à l'été, et les organismes doivent s'y plier. L'occasion donc de réhabiliter le malheureux balcon ou vulgaire séchoir, en le transformant en mini-terrasse à l'aide de quelques plantes locales et de l'osier... le tout saupoudré d'accés internet et nous voilà à l'aise pour surfer de nuit, à la fraîche.

A l'aise!




Voilà donc à quoi ressemble la vue dont je peux bénéficier à l'heure où je poste ces nouvelles photos estiva...pardon, printanières!




Je crois même que cette terrasse aussi réduite que chalheureuse est l'expression du syndrôme "cité-U" qui m'a poursuivi jusqu'ici, ou comment aménager au mieux le moindre espace (6 ans dans 9 mètres carrés aident en cela) avec un maximum d'ingéniosité et un minimum de luxe. Amis étudiants vous me comprendrez.



Espace naturellement convertible en fumodrome les soirs de fêtes, en l'occurence ci-dessous celle tenue pour arroser mes 26 printemps.




D'ailleurs, je vous remercie ici Khaled, Gerbouille, Francky, Itouille, Bibine, Daz, Juju du Cambodge, P.A. et autre Choukar, ainsi que ma famille ( je pense tout particulièrement à ma petite mamie-Rose) qui avez réussi à vous rappeler de mon anniversaire, n'étant personnellement pas très doué pour la réciproque...
Sachez pourtant que j'ai bien pensé à vous en trinquant en compagnie de mes camarades d'ici.



Une bande de camarades composées à peu près également de bananes et d'oeufs, la subtilité résidant dans la couleur du contenu et du contenant, avec par exemple ci-dessous mes deux bananes préférées (Chouchou et Bo)...et croyez- le bien, ca n'a rien de choquant, puisque c'est une tête d'oeuf qui vous le dit!





Et en bonne soirée digne de ce nom, j'ai donc eté obligé d'initier tout ce beau monde au rite du bouchon, avec un résultat assez surprenant sur ces demoiselles toujours aussi ... francophiles !




Miss Tainan et miss Kaohsiung avant leur de Bras-de-fer final...




Kaohsiung connait aussi en ce printemps si chaud des journées au ciel dégagé et limpide (assez rare pour être noté), permettant d'apprécier toute l'étendue et le développement de cette métropole du sud de Taiwan.



Sur cette photo se cache une température supérieure de 25 degrés à celle de Paris en cette moitié d'avril 2008.




Ce printemps a aussi vu la visite à Kaohsiung  d'Eric Guirado, réalisateur de l'excellent "le Fils de l'épicier" , à l'occasion d'une tournée de promotion de ce film provençal en extrême-orient.




Un grand coup de chapeau d'ailleurs pour cette balade-chronique dans la campagne Drômoise (à moins que ce soit Dromienne) et le récit simple mais touchant des tourments de cette famille dans laquelle beaucoup se reconnaîtront. Encore mieux que les Ch'tis.



Dans le registre folklorique, retour aussi à Kaohsiung et interruption soudaine du traffic pour céder le passage à un étrange convoi, où quand les dieux sont de sorties, cela doit se faire en rythme et en faisant un maximum de tapage...




.. et en y mettant naturellement lumière, couleur.. et mini-shorts!



Il y est même interdit de ne pas vasciller, sous peine de vexer la divinité convoyée....



Allez , toujours à la page Folklore local, cette étrange et improbable affluence sur ce semblant de plage..



Des photographes, des couples, parfois même en robes de mariées...



Oui, c'est bien l'endroit idéal pour y  commettre les fameux clichés qui constitueront l'album de marriage. De l'amour, de la tendresse, du glamour, des pétroliers et des froufrous... du Classique à la sauce locale en bref.



Mais trêve d'ironie, la scène a tout de même son charme, avec par exemple la pêche aux coquillages, entre autres...




"Bon, on en refait une, mais en moins crispés... oui, comme ça Pedrolito, montre à Jenny comme tu l'aimes...!"




Kaohsiung, c'est aussi se poser, commander un café-crème, lever la tête, et apprécier se retrouver coincé entre palmiers et tours.




 Des tours en-haut desquelles on a plaisir, ici comme ailleurs, à risquer faire quelques grillades...



Cet instinct commun à toujours vouloir prendre de la hauteur ....



... et contempler la ville qui ronronne, lumineuse et enfin apaisée.



L'occasion aussi de se recueillir à la vue de tous ces autels funéraires, éclairés de veilleuses rouges, reposant au derniers étages de nombreux foyers taiwanais à travers toute l'île

 

 

Voilà donc à quoi ressemble Kaohsiung en ce chaud printemps 2008...

De mon balcon, vue sur la ville qui bascule dans le crépuscule et sa lumière toute particulière...

 


Et enfin, un coup d'oeil au loin vers l'ouest sur ce soleil qui se couche ici, mais qui éclaire encore la France, ou l'on y vit également joies et peines...



...et où l'on pense fort à une autre étoile qui vient de s'éteindre.

Repose en paix Paulo.



Il n'y a pas d'amis, il n'y a que des moments d'amitiés.
Jules Renard

Publié dans taiwanisons

Commenter cet article

amanda 20/06/2008 10:59

[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=1189&u=11098048][img]http://i49.servimg.com/u/f49/11/09/80/48/hpim2725.jpg[/img][/url]voila j'espere que sa marche

amanda 20/06/2008 10:56

CoucouJe passe prendre quelques nouvelles.J'espere que tu va bien.Avec mon homme on pense a la thailande comme voyage de noces .Si tu a une idée pour nous?Pour le faire part de mriage je sais pas comment t'envoyez la photo.Si tu peut m'aidez.Bisous et a bientot

sabrina 16/05/2008 16:50

Bonjour J'aime bien l'esprit de ton blog, je suis tombé par hasard dessus car je suis à la recherche de solutions pour mon problème de visa. Je suis française et j'aimerais passer un an à Taiwan au minimum, mais comment obtenir un visa longue durée? comment as-tu fait toi?Merci pour tes indications, je pars en juillet peut-être passerais-je par le sud mas je pense plutôt m'installer taipei où sont mes amis.à bientôtsabrina-odette.barre@ac-grenoble.fr

feantir 23/04/2008 18:57

Pas besoin de longs discours, ces photos suffisent à elle même pour retranscrire l'ambiance! Raaaah, j'veux retourner à Taïwan!