Jour de fête en Extrême-Orient

Publié le par ARNAUD LARAIE

Nous voici donc samedi 17 février, réveillon du nouvel an chinois où je vais pouvoir retrouver le plaisir enfantin de faire éclater pour les 12 coups de minuit d'énormes pétards en toute impunité, comme tout le monde ici d'ailleurs. Oueeeee...j'en suis tout excité!

Un réveillon digne de ce nom est également l'occasion de se livrer aux excés gastronomiques en tout genre, avec des heures est des heures de cuisine pour les mères de famille, ce qui là encore semble familier...

Les marchés sont ainsi pris d'assaut et débordent de spécialités en tout genre...

 

...spécialités qui ne sont parfois pas si exotiques que ça, à l'image de cette petite charcuterie qui n'a rien à envier à nos spécialités "bien de chez nous"!! J'avouerai même que les Chinois ont un talent particulier pour cuisiner le Porc, à en faire rougir un auvergnat. Notre pâtissserie ou notre tradition boulangère n'est en revanche toujours pas égalée (oufff, l'honneur est sauf).

Oh , la belle charcutière!...

 

Ci-dessous un artiste en calligraphie réalisant des listes de maximes chinoises, avec des commandes remplies en cette période (bonheur, richesse...etc):

 

 

Je profite de ce jour de fête pour faire un clin d'oeil à notre charmante et bilingue secrétaire de l'alliance, Mireille, ici accompagnée du directeur de l'institut français (en cravate bien sûr):

 

 

Son départ a été célébré en compagnie de sa soeur et de son ami allemand, en dégustant naturellement quelques bières, en haut d'un building de Kaohsiung. 

 

L'occasion aussi de profiter d'un genre de vue dont le souvenir ne peut être classé que dans le tirroir "exceptionnel" de la mémoire du campagnard que je suis... à consommer pour le coup sans modération!

 

 

 

 

Cette fin d'année est également ici le moment privilégié pour célébrer les mariages où il est fréquent de rertrouver plus de 500 invités, à l'image de celui du camarade de collège de huai-shih auquel j'ai assisté ci-dessous:

 

 

 

Cette dernière photo m'ouvre aussi l'appétit.

 

 

Allez, il est 19 h,cette fois j'y vais, l'heure de l'apéro aidant. Je succombe aux plaintes de mon estomac que j'ai fait jeûner tout l'après-midi dans l'attente du festin qui est désormais imminent.

Joyeux noë... euh pardon, encore bonne année, hein! et bon appétit bien sûr...

 

 

 

Je souhaite également bonne chance et bonne route à ma chère étudiante Hsin-yi  (cindy), qui s'envole la semaine prochaine pour Paris à la découverte de notre langue et de notre pays. Bienvenue à elle.





Chacun de nous a un jour, plus ou moins triste, plus ou moins lointain, où il doit enfin accepter d'être un homme.
Jean Anouilh

Publié dans taiwanisons

Commenter cet article

Cher 19/02/2007 03:55

You are having such a great time there, it shows on the pics. Taiwan must be a nice place.