Après le paradis, l'enfer.

Publié le par ARNAUD LARAIE

Juste le temps d'éteindre les derniers feux d'artifice et de se féliciter de l'organisation de ce grand rendez-vous pour l'île qu'étaient les jeux mondiaux, et voilà que Taïwan est frappé du plus violent typhon de ces cinquante dernières années.
Une vingtaines de ponts détruits à l'heure actuelle, 2000 millimètres de précipitation au mètre carré sur le sud de l'île , et une liste de disparus dont on redoute l'étendue.

Et quand tout cela arrive un jour de fête des pères (le 8 août se prononçant pa-pa en chinois), on en vient à douter très fort de toute notion de justice, surtout  en voyant un père, malheureux seul rescapé, pleurer sa famille venue exprès lui rendre visite, et périr, pour cette "fête".
Quand l'enfer c'est aussi ici et maintenant.

Plus rien à dire, juste des photos et des vidéos témoins de ce triste moment.
Sain et sauf je pense à vous.



















 

" Je pleurais quand je vins au monde, et chaque jour me montre pourquoi. "
Proverbe Espagnol



Commenter cet article

Tom 14/08/2009 13:28

Ça roule l'artiste ?En ces temps houleux à Taïwan, tu ferais bien mieux de venir visiter un peu le Cambodge !Ma porte t'est grande ouverte...A poil Lardon !Signé un blond tout blanc, mais avec des cheveux d'asiatique !!!!!